When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Aller en bas

When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Michael Chase le Jeu 10 Mai - 17:18

Tic. Tac. Tic. Tac.

«Poussière, je rentre dans la poussière. La vie est pleine d'humiliations et de douleurs, continua-t-il en s'assombrissant ; tous les fils qui la rattachent au bonheur se rompent tour à tour dans la main de l'homme, surtout les fils d'or. O mon cher d'Artagnan ! reprit Aramis en donnant à sa voix une légère teinte d'amertume, croyez-moi, cachez bien vos plaies quand vous en aurez. Le silence est la dernière joie des malheureux ; gardez-vous de mettre qui que ce soit sur la trace de vos douleurs, les curieux pompent nos larmes comme les mouches font du sang d'un daim blessé.»

Tic. Tac. Tic. tac.

Michael relit le passage à nouveau. Il aimait l'idée d'une vie pleine de douleur. La sienne l'était depuis un bon moment. Sa vie était une histoire complètement naze depuis la chute. La Chute elle-même était un évènemment bidon. Il détestait Lucifer. Il détestait le Paradis. Et pourtant, il ferait tout pour y avoir accès. Chaque jour était semblable au précédent. Que ce soit en ce moment ou 100 ans auparavant, Michael ne voyait aucune différence. Ennui total. Il ne dormait pas, torturé la nuit par de banals tourments humains. Il commençait à se ficher de sauver son âme. Bien sûr, il avait fait quelques tentatives. Retrouver les créatures damnées qui s'étaient éloignées du droit chemin. Aimer. Aimer d'un amour véritable. Ah ça, il avait tout fait pour aimer et être aimé! Michael était un mec du genre plutôt canon et irrésistible, et son charme avait beaucoup d'effet sur les filles. Seulement, ses relations n'étaient pas construites sur cet amour qu'il avait ressentit au Paradis. Certes, il ne pouvait être absolument certain de connaître cet amour, puisqe, à l'instar des autres souvenirs qu'il conservait de cet endroit, c'était très flou dans sa mémoire. C'était donc des relations pltôt axées sur autre chose... Aucun besoin de détails ici.

L'ange déchu soupira un instant. Les souvenirs du temps passé, des souffrances, de la douleur et, tout particulièrement, de la sollitude, l'emplissaient de désespoir. Lui faisaient mal. Déchiraient son coeur noir. Lui, un des anges de Lucifer, qui adorait détruire et blesser, était prisonnier de sentiments en errant sur Terre. Ce qui était toujours aussi nouveau pour lui que la première fois. Le démon jeta un coup d'oeil à l'heure. Il était 17h00. Michael n'aimait pas particulièrement les week-ends, parce qu'il avait trop de temps à tuer. Non pas qu'il soit très sociable durant la semaine, il foutait des vents aux gens qui tentaient de lui parler la majorité du temps, mais au moins, les cours l'occupaient.

Michael referma son bouquin. Il se leva lentement et s'étira. Il fit craquer son cou et se dirigea vers l'étagère. Il rangea son bouquin, Les Trois Mousquetaires, et entendit des pas. Des pas et quelqu'un cognant à sa porte. Une énergie particulièrement joyeuse et rayonnante émanait de derrière lui. Plutôt que de se concentrer sur l'aura de son visiteur, le démon se retourna.

«Gabriel

Un ange qu'il connaissait pour l'avoir croisé à quelques reprises dans le début de sa vie d'immortel. Et leurs rapports n'étaient pas particulièrement amicaux, sans qu'ils soient toujours hostiles.
avatar
Michael Chase

Messages : 13
Date d'inscription : 05/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Gabriel Collins le Sam 12 Mai - 9:03

Le soleil perçait faiblement à travers les feuilles de l'arbre sous lequel s'était assoupi Gabriel. L'ange avait légèrement incliné son chapeau vers l'avant afin que la lumière du jour ne le dérange pas. Dans sa main gauche reposait une marguerite qu'il avait cueillit plus tôt dans l'avant-midi en se promenant autour de l'école. Ouvrant paisiblement les yeux, Gabriel replaça son chapeau avant de lever les yeux vers le ciel. Aspicere oportet, quidquid nolis perdere... murmura-t-il en ne détournant jamais son regard. Bien que le poème Sententiae soit trop long pour qu'il puisse s'en souvenir intégralement, il gardait en mémoire ce vers, car il l'avait particulièrement apprécier. Il faut avoir les yeux sur ce qu'on ne veut point perdre... Il était inimaginable pour Gabriel de perdre son Paradis. C'est pourquoi tous les jours sur Terre était de plus en plus difficile pour lui. Il éprouvait une peur envahissante à l"idée de ne pas pouvoir retourner d'où il venait s'il passait trop de temps ici. Peut-être qu'en voulant sauver des âmes il finirait par perdre la sienne. Peut-être qu'on finirait par le bannir, lui aussi, comme on l'a jadis fait avec les déchus. L'ange secoua la tête avant de détourner le regard. Il ne fallait pas qu'il pense ainsi. Ce n'est pas une bonne chose de douté de son maître...

Gabriel posa la fleur sur son chapeau puis de se diriger vers l'académie. Il avait passer la journée entière à marcher çà et là, espérant éventuellement rencontrer quelqu'un, en vain. Il était rester seul à se demander pourquoi il errait ici. Quelque chose l'empêchait de partir; du moins, c'est la sensation qu'il éprouvait. Il ouvrit la porte principale et s'engouffra dans les couloirs déserts. Ses pas résonnaient dans l'école, brisant le silence parfait. Presque parfait. Gabriel entendit un bruit sourd venant du deuxième étage et se figea. Soudainement, il sentit une vague d'espoir l'envahir et un sourire en coin s'étirer sur ses lèvres. Il avait attendu toute la journée pour avoir un peu de compagnie ou quelqu'un avec qui pourrait partager sa bonne humeur. Les yeux plus brillants de joie que jamais, il monta les marches avant de s'arrêter d'un coup devant une porte du deuxième étage.

Une énergie étrange se dégageait de cette pièce: une énergie noir, déprimante et douloureusement triste. Jamais dans sa vie, ou presque, il n'avait ressenti ce genre d'émotion. Il lui était arriver évidement, de se sentir légèrement triste, un peu seul, mais ce n'était pas comparable à l'énergie qui se dégageait de cette pièce. Celle-ci semblait venir d'un profond désespoir. Gabriel cogna quelques petits coups sur la porte, attendant une réponse. Rien. Il décida donc de l'ouvrir, se disant que personne ne l'avait pas entendu. Hors, il se trompait. Il vit un visage qu'il reconnut aussitôt. Une personne se tenait là, debout, et le fixait.

- Salut Michael...

Gabriel avait de la difficulté à savoir s'il aurait préféré rencontrer quelqu'un d'autre ou s'il était heureux de rencontrer quelqu'un qu'il connaissait déjà. En fait, il ne connaissait pas tellement Michael. Ils s'étaient rencontrer quelques fois sur Terre, sans plus. L'ange savait, cependant, que Michael n'était le vrai nom du démon en face de lui. Peut-être, que ce souvenir provenait d'avant la Chute? Malheuresement, tous ses souvenirs liés aux anges qui ont été bannis ont disparu en même temps que ceux-ci. Voyant que Michael le fixait toujours, Gabriel pris à nouveau la parole:

- Je suis navré. Est-ce que je te dérange? Je n'ai pas vraiment pris le temps de poser la question...
avatar
Gabriel Collins

Messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Michael Chase le Sam 12 Mai - 9:34

«Salut Michael...»

Le démon ne broncha pas. Il ne savait pas vraiment apprécier la présence des gens... sauf, évidemment, celle de ses partenaires précédentes, et même en ce temps-là, il éprouvait quelques difficultés de temps à autre. En ne répondant pas à l'ange, il choisit de lui foutre un petit vent et de voir comment il réagirait.

«Je suis navré. Est-ce que je te dérange? Je n'ai pas vraiment pris le temps de poser la question...»

Michael haussa légèrement un sourcil. La bonne humeur de l'ange semblait avoir faiblit juste un tout petit peu, mais vraiment à peine. Probablement qu'il ne s'attendait pas à tomber sur lui. Michael aurait bien aimé être seul, partager ses sentiments et son humeur ne faisait pas partie de ses habitudes, mais, allez savoir pourquoi, il décida d'endurer la compagnie de Gabriel. Zarbi n'est-ce pas? Lui-même ignorait totalement pourquoi il faisait ça, et comment ces mots sortirent de sa bouche.

«Tu ne peux pas me déranger puisque je ne faisais rien de particulier... Et tu peux entrer au lieu de rester planté dans la porte à rien foutre.»

Pourquoi le laissait-il s'imiscer ainsi dans sa bulle de souffrance silencieuse et interrompre ses douloureuse réflexions? Quelque chose était un peu chelou dans tout ça.

«Et referme derrière toi, j'aime pas la compagnie des gens indésirables.»

Et un ange, c'était pas suffisamment indésirable pour un démon? Les pensées de Michael se troublèrent un moment, mais il refusa de laisser paraître quoi que ce soit, par sa gestuelle, son visage ou son aura. Il alla s'asseoir sur son lit et soupira. D'épais rideaux de velour d'un noir aussi profond et bleuté que ses ailes masquaient la fenêtre, empêchant ainsi la moindre parcelle de lumière de se faufiler à l'intérieur. Quelques lampes providaient une douce lueur bleutée dans la pièce, suffisante pour réussir à lire, mais trop faible pour bien distinguer chaque élément du décor, ou du physique des gens. Les étagères et les armoires étaient, évidemment, peintes d'une couleur foncée quelconque plutôt difficle à définir. Étonnament, la pièce était impeccablement ordonnée. D'ailleurs, pourquoi était-elle rangée? Cela ne figurait pas dans les habitudes du démon, mais il en avait fait un ménage en ce levant le matin même. Encore un truc étrange à noter... Le lit de Michael était couvert d'un étrange tissus, à mi-chemin entre la soie et le velour. Un tissus aux veloutés reflets bleus. Un bleu électrique profond et envoûtant, qui brillait d'une manière insolite et projetait de mystérieux reflets sur la peau de l'ange noir...

«Et que me vaut... l'honneur... d'une telle visite?»

Il haussa à nouveau un sourcil, alors que ses longues et ténébreuses ailes se déployaient avec douceur dans son dos...
avatar
Michael Chase

Messages : 13
Date d'inscription : 05/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Gabriel Collins le Sam 12 Mai - 11:09

«Tu ne peux pas me déranger puisque je ne faisais rien de particulier... Et tu peux entrer au lieu de rester planté dans la porte à rien foutre

Gabriel fut légèrement surpris par la réponse du démon. Il se dit que Michael était peut-être de bonne humeur aujourd'hui... Michael de bonne humeur? Non ça ne pouvait pas être ça. C'était sûrement autre chose, mais il n'arrivait pas à trouver quoi. Au lieu de rester planté dans la porte une seconde de plus, l'ange s'avança de quelques pas.

«Et referme derrière toi, j'aime pas la compagnie des gens indésirables.»

Gabriel s'executa, sans se poser trop de question. En refermant la porte, il se rendit compte à quel point la pièce était sombre. Lui qui avait passer toute la journée sous le soleil d'un ciel sans nuage trouvait cet endroit bien déprimant. Il jeta un regard circulaire sans pour autant pouvoir définir avec précision ce qui l'entourait. Ses yeux s'arrêtèrent sur Michael qui était assis, regardant dans une direction inconnu. Il y avait quelque chose d'hypnotisant dans cette scène... Gabriel fut tiré de sa rêverie par la voix du démon.

«Et que me vaut... l'honneur... d'une telle visite?»

Bonne question. Gabriel n'avait aucune idée pourquoi il était venu ici. Il ne s'était pas arrêter en cours de route pour se poser la question, elle ne lui était même pas venu à l'esprit. Il voulut répondre quelque chose, mais la question l'avait pris par suprise. Grattant nerveusement le derrière de sa tête, il tenta de briser le silence

«Je... je ne sais pas... Je...»

Il se sentait imbécile tout d'un coup de ne pas pouvoir répondre à la question de Michael. En relevant la tête, il s'aperçu que celui-ci attendait toujours. De longues ailes noir s'étaientt déployés dans le dos de son interlocuteur. L'ange, lui, s'entait les siennes frémir sous sa peau. Depuis qu'il était entrer dans cette pièce, il avait dû utiliser un effort surhumain pour éviter qu'elles ne se montrent. Gabriel aurait voulu disparaître... Que faisait-il ici après tout? Ses ailes se déployèrent violement, comme un objet qui aurait été soumis à une grande pression. Il n'avait pas pu les retenir plus longtemps. Elle éclairèrent étrangement la pièce, malgré le fait qu'elle ne dégage aucune lumière en tant que tel. Elles s'étaient paresseusement inclinées vers l'avant, l'ange n'ayant aucune envie de les garder déployées. Il respira profondement puis réussi à dire, malgré lui:

« Il n'y a pas de raison particulière pour laquelle je suis venu ici. »

Gabriel ajouta, d'une voix faible, comme s'il parlait à lui même:

« Enfin, je crois qu'il n'y en a pas... »
avatar
Gabriel Collins

Messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Michael Chase le Sam 12 Mai - 13:11

Quelque chose dans l'air avait changé. Quoi? Michael n'en avait pas une fichtre d'idée. Il avait remarqué le léger malaise de l'ange, très très léger. Un malaise qui ressemblait au sien. Mais il y avait autre chose. D'indescriptible. Et, tout aussi frustrant que cela soit, il ne parvenait pas à mettre le doigt dessus.

« Je... je ne sais pas... Je... »

Au lieu d'essquisser un sourire en coin arrogant, le démon ne réagit pas. Ou plutôt, si, il réagit, mais pas de sa manière habituelle. Il ressentait le même malaise que l'ange, et se demandait également ce qui se passait.

Gabirel parraissait étrangement déplacé dans le décor lugubre de la chambre. Lugubre ou simplement calme, selon le point de vue. Et ce sentiment s'accru lorsqu'il laissa sortir ses ailes. Michael fut captivé par leur beauté. Il se souvint, quoique très vaguement, que même avant la chute, il n'avait jamais été autant captivé par les ailes des anges, ni aussi conscient de leur beauté. Et d'ailleur, c'était bien la première fois qu'il trouvait que quelque chose issu de la lumière était beau. Il était simplement facsiné par les plumes chatoyantes. Elles avaient quelque chose d'irréel et... d'attirant.

« Il n'y a pas de raison particulière pour laquelle je suis venu ici. »

Cependant, Michael n'écoutait pas. Il luttait contre une étrange envie de se lever et de frôler les ailes de Gabriel avec les siennes. Il ignorait ce qui se passerait, mais ses ailes à lui démontraient qu'il luttait. Elles s'inclinaient comme celles de l'ange, toutefois, c'était contre sa volonté. Elles se penchaient vers l'avant, comme attirées par un aimant. La lueur bleutée qui en émanait semblait être un peu plus intense. Il tenta de se détendre, de relaxer, lorsqu'il vit qu'il commençait à être un peu tendu.

« Enfin, je crois qu'il n'y en a pas... »

Le chuchotement de Gabriel le sortit de sa transe, du moins, un peu. Ce fut à son tour de se parler à lui-même plus qu'à qui que ce soit d'autre.

« Je ne connais pas plus celle qui m'a poussé à te laisser entrer... »

Sa facsination pour l'ange le troublait. Lui qui avait toujours été heureux, tout autant qu'il puisse l'être sur Terre, avec les Ténèbres, était maintenant attiré par un être de lumière. Des délicates petites cornes d'onyx scintillant poussèrent sur sa tête. La queue fourchue et le reste de la transformation n'était pas encore entamé, mais les cornes se montrèrent sans qu'il ne puisse les retenir. Une puissant énergie circulait dans la pièce, sans qu'il ne la comprenne. Pour une raison ou une autre, une odeur enivrante se propageait lentement mais sûrement dans la pièce, et la lumière vacillante accentua encore la beauté mystérieuse, violente et intense du démon.
avatar
Michael Chase

Messages : 13
Date d'inscription : 05/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Gabriel Collins le Dim 13 Mai - 18:51

Gabriel gardait les yeux rivées sur le sol, cherchant un moyen d'éviter le regard de Michael. Il aurait voulu quitter cette pièce, se sauver, car il se sentait tout sauf à l'aise. Puisqu'il avait la tête inclinée vers l'avant, son chapeau avait commencé à tomber, sans qu'il n'en ait vraiment conscience. Il remarqua que celui-ci allait tombé un peu trop tard et fit un pas pour le rattraper. Un frisson parcourut sa colone vertébrale, se qui eut pour effet d'hérisser toutes les plumes de ses ailes. La drôle de sensation parcourut également ses bras puis engourdi lentement ses jambes. En relevant la tête il vit que son aile droite avait toucher celle de Michael lorsqu'il c'était accroupi pour ramasser son chapeau et n'avait toujours pas bouger depuis. Une force invisible le poussa à se raprocher du démon pour que son autre aile frole la sienne. Même s'il aurait lutté, cela n'aurait servi à rien. Quelque chose de plus fort que sa volonté avait pris le dessus...

La beauté du démon le frappa lorsqu'il voulu s'approcher. Ces grandes ailes noires, son regard sombre et... cette étrange lumière bleuté qui s'emblait briller tel un halo autour de Michael. Gabriel avait de la difficulté à réfléchir correctement en ce moment. Tout semblait flou... L'ange eut l'impression que plusieurs minutes c'était écoulé depuis que ses plumes s'étaient mélangés avec celles de Michael alors qu'il n'en était rien. Quelques secondes plus tard, son aile gauche toucha celle du démon. Un frisson beaucoup plus puissant que le premier parcouru à nouveau l'ensemble de son corps. Gabriel semblait rayonner plus que jamais, les yeux brillants de lumière.

« Michael, je crois que je... »

L'ange revint légèrement à lui puis recula brusquement. Que faisait-il? Il y avait quelque chose de pas net, d'étrange dans tout cela. Il ne s'avait jamais sentit comme cela depuis qu'il était venu sur Terre. Gabriel voulut se relever mais il n'y arriva pas. Ses jambes étaient engourdies, paralysées. Il remit tranquillement son chapeau et fixa le sol, honteux de ne pas pouvoir agir.

« ...je crois que je devrais partir. Je n'aurais pas dû venir. »

Ces mots sonnèrent faux, même pour lui. Il voulait rester, mais il avait peur de ce qui allait se passer dans ce cas. L'inconnu l'avait toujours terrifier, même au tout début de sa vie. Il était rester plusieurs centaines d'années au Paradis, par peur de ce qui pourrait arriver s'il descendait sur Terre. L'ange releva la tête, comme s'il cherchait une approbation dans le regard de Michael. Hors, il ne trouva pas ce qu'il cherchait. Il sentit plutôt un certain réconfort. Son sentiment de peur semblait peu à peu s'appaiser grâce à lui. Gabriel détourna le regard, gêner de le fixer ainsi. Il se leva finalement.

« Je suis vraiment navré »

L'ange ne savait pas tellement pourquoi il s'excusait et encore moins s'il devait partir ou rester. Ses pensées l'empêchèrent de bouger. Il resta planter là, attendant une réponse de Michael. Le démon lui avait parru plutôt silencieux... À quoi pensait-il?
avatar
Gabriel Collins

Messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Michael Chase le Sam 19 Mai - 10:38

D'abord un petit frisson, minuscule, chatouilla Michael. Puis, une véritable décharge électrique parcouru sa colone vertébrale. Michael ferma les yeux un instant, puis les rouvrit lorsque le frisson s'évanoui. Gabriel brillait. Une douce lumière chaude émanait de lui, et ses yeux étaient plus pétillants que jamais. C'était stupéfiant et troublant.

« Michael, je crois que je... »

Gabriel recula. Comme dans un sursaut. Michael avait, lui aussi, envie de se reculer. Mais il était quelque peu hyptoniser par tout ce qui se passait, et aucun de ses muscles ne voulait bouger. Pas même son petit doigt ou son orteil. C'était zarbi, il ne comprenait pas. Ou plutôt, il commençait à comprendre, mais faisait tout pour ne pas l'admettre. C'était trop étrange.

« ...je crois que je devrais partir. Je n'aurais pas dû venir. »

Les yeux de l'ange croisèrent à nouveau les siens. Et, sans savoir pourquoi, le démon n'affichait pas un regard dur ou de profond mépris. Non... il lui sembla lancer un regard apaisant. Alors qu'il tenta de rectifier le tir et de faire croire à l'ange qu'il voulait qu'il parte, ce dernier détourna les yeux.

« Je suis vraiment navré.»

Michael ferma les yeux, fronça les sourcils. Puis il les rouvrit, les sourcils toujours froncés.

« Non... reste... »

Qu'avait-il dit? Ces mots étaient-ils réellement sortis de sabouche? L'ange noir ne savait que penser. Pour être franc, il ne savait pas s'il voulait que Gabriel reste ou parte. Il ne savait pas s'il voulait continuer à expérimenter ces étranges sentiments ou s'il voulait être seul pour méditer sur ce qui s'était passé. Enfin, il prit une décision, sans vraiment la choisir. Il lui sembla que ses lèvres s'animèrent d'elles-même.

« Enfin... tu... tu peux rester... »

Et sans qu'il se souvienne avoir ouvert la bouche, un murmure s'échappa.

« S'il-te-plaît... »

La pièce sembla soudainement plus sombre, la lumière autour de Michael enccore plus intense, plus profonde. Quelque chose se dégageait de l'ange déchu, quelque chose de mystérieux, d'envoûtant et de dangereux.
avatar
Michael Chase

Messages : 13
Date d'inscription : 05/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Gabriel Collins le Dim 20 Mai - 11:41

« Enfin... tu... tu peux rester... »

L'ange haussa les sourcils, mais ne bougea pas, surpris par la réponse de Michael. Il y a quelques instants, il aurait juré que son interlocuteur voulait qu'il parte.

« S'il-te-plaît... »

Gabriel regarda le démon, avec un regard plus soulagé que perplexe. Celui-ci semblait sincère lorsqu'il lui demanda de rester. L'ange s'approcha de Michael, d'un pas hésitant, puis s'assit à côté de lui. Il s'approcha un peu plus près de lui, guettant sa réaction. Il l'observa un moment puis une phrase, ou plutôt un vers, lui revint en tête. Aspicere oportet, quidquid nolis perdere... Il faut avoir les yeux sur ce qu'on ne veut point perdre... Cependant, Gabriel ne regardait pas le ciel mais la personne assise à côté de lui. S'il aurait pu arrêter le temps à cette instant, il l'aurait fait.

«Merci... Je... je voulais...»

L'ange aurait voulait lui dire qu'il voulait rester de toute façon mais ses mots moururent avant qu'il ne puisse les prononcer. Gabriel enleva doucement son chapeau avant de le poser sur ses genous. Son coeur battait tellement fort qu'il n'arrivait plus à penser. Il soupira et, sans qu'il n'en ait vraiment conscience, posa sa tête sur l'épaule de Michael. Il était si près du démon qu'il l'entendait respirer. Gabriel ferma les yeux puis murmura dans sa langue maternelle:

« Spina etiam grata est, ex qua spectatur rosa... »

Il se demanda si Michael comprennait encore le latin après tant d'années passées loin du Paradis. Il se rendit compte, avec un pincement au coeur,à quel point la vie du démon avait été pénible sur terre. Gabriel avait toujours détesté ce qu'Il avait fait aux anges... Malgré toutes les fautes, personne ne mérite d'être puni pour l'éternité.

Gabriel constata qu'il avait glisser sa main dans celle du démon durant sa réflexion. Son premier reflèxe aurait été de l'enlever, mais il ne bougea pas. Il eut soudainement peur que Michael le repousse; cependant, rien ne se produisit. Lui aussi semblait perdu dans ses pensées. Gabriel resentait une peur envahissante pour la suite des choses. Même s'il aurait bien voulu, il ne pouvait pas lire dans les pensées de Michael. L'ange aurait voulu briser le silence une fois de plus, mais il n'y arriva pas.Les mots ne faisait que résonner dans sa tête, parfois en français, parfois en latin.

Rares étaient les personnes qui avait réussi à paralyser la force de l'ange par leur simple présence, mais Michael, lui, avait réussi sans aucun effort. Gabriel se sentait vulnérable, petit et incapable à côté de lui. Malgré tout, il se sentait plus en vie que jamais.



avatar
Gabriel Collins

Messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Michael Chase le Dim 20 Mai - 12:30

Tous les muscles du démon se tendirent lorsque Gabriel s'approcha. Il était sur le qui-vive lorsqu'il s'assit près de lui. C'était, pour le moins, troublant. Son corps et sa tête se contredisaient, il ne contrôlait même plus ses muscles. Une puissante énergie se dégageait de Gabriel. Une énergie douce et chaude, agréable, réconfortante. L'énergie pure et blanche de la lumière. Michael ferma les yeux un instant. L'instant même où l'ange déposa délicatement la tête sur son épaule. Michael cessa de respirer. Il retint son souffle. Ses yeux s'étaient ouvert dans un sursaut.

« Spina etiam grata est, ex qua spectatur rosa... »

À nouveau, Michael fronça les sourcils. Il resta aussi immobile qu'une statue alors qu'il réfléchissait. Cette langue... c'était du latin. Oui, c'était bien ça, du latin. Il y avait si longtemps qu'il n'en avait pas entendu! La société moderne avait abandonné cette langue depuis un moment déjà. Faute de pouvoir parler à quelqu'un, l'ange déchu lui-même avait cessé de l'utiliser. À présent, il avait honte d'avoir oublié sa langue maternelle, et s'en voulait de ne pas comprendre. Fronçant un peu plus les sourcils, il tenta de trouver la signification de la phrase...

Cependant, un élément l'empêcha de se concentrer. Lorsqu'il sentit la main de Gabriel se glisser dans la sienne, le temps sembla ne plus exister. Son coeur cessa de battre durant quelques secondes. Il était à la fois essouflé et parfaitement calme. Michael ferma les yeux. Ce simple contact sembla lui raviver la mémoire et ramener à lui cette langue qu'il connaissait si bien auparavant. Il se concentra sur la traduction. Bien qu'il n'en fût pas tout à fait certain, il la croyait plutôt convenable. Un de ces étranges sourires mystérieux et dangereux étira les lèvres du démon. Sans avoir réagit au dernier geste de Gabriel, il se leva, ôtant délicatement la tête de l'ange de son épaule. Il fit quelques pas, dos à lui. À première vue, il sembla tout simplement s'être levé puis tourné pour réfléchir, ou avoir repoussé Gabriel. Mais après un petit moment, il fit volte-face. Derrière lui se trouvait un vase. Et il tenait avec précaution une délicate rose noire, la plus belle et ténébreuse de toutes celles qui décoraient sa chambre. Noire et pleine d'épines, comme son coeur. Il s'approcha à nouveau de son lit. Il s'agenouilla devant Gabriel, afin de pouvoir le regarder dans le yeux. Michael plongea son regard dans celui de l'ange, et ses yeux aussi noirs qu'un abîme et pleins de douleur rencontrèrent les yeux bleus comme le ciel et vivants de Gabriel.

Le démon leva la main, celle qui tenait la fleur. Les épines avait laissé quelques égratignures, et deux ou trois d'entre elles avait troué ses doigts. Quelques minuscules gouttes de sang aussi éclatantes qu'un rubis chatoyaient sur la peau pâle de Michael. Il tendit la fleur à Gabriel. Alors qu'il effectuait ce geste, ses yeux toujours plongés dans les siens, quelque chose d'étrange se produisit. Les épines se firent presque invisibles et beaucoup moins nombreuse, et la rose devint d'un blanc éclatant, le plus magnifique que l'ange noir eût jamais vu... Puisqu'il n'avait quasiment aucun souvenir du Paradis...
avatar
Michael Chase

Messages : 13
Date d'inscription : 05/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Gabriel Collins le Dim 20 Mai - 16:46

Gabriel sentit soudainement Michael se lever. Il pensa que celui-ci ne voulait pas rester, qu'il ne pouvait plus supporter sa présence. L'ange sentit une pression sur son coeur en le voyant lui tourner le dos. Il se sentait terriblement mal en ce moment, se disant que c'était sa faute si Michael s'était lever pour partir. Des milliers de questions se bousculèrent dans sa tête avant qu'il ne constate que le démon n'était toujours pas parti. Qu'attendait-il? Gabriel se préparait à dire quelque-chose lorsque la personne se trouvant devant lui fit volte-face. L'ange cessa de respirer, confu, se demandant ce que Michael faisait...

C'est alors qu'il vit la rose noir que le démon tenait dans ses mains. Toutes ses craintes s'évanouirent d'un seul coup. La peur laissa maintenant place à un sentiment de joie qui fit sourire Gabriel. Michael avait compris ce qu'il avait dit, il en était certain. On aime même l'épine lorsqu'elle porte des roses... L'ange sentit ses joues s'empourprer lorsque le démon s'agenouilla. Son regard était sombre et intense, presque douloureux à soutenir. Gabriel posa ses yeux sur la fleur. Elle semblait avoir entailler la main de celui qui la tenait. Quelques gouttes de sangs perlaient sur la main de Michael lorsqu'un évenement étrange se produisit. Les épines semblèrent disparaître peu à peu et la rose devint d'un blanc éclatant. Même s'il voyait souvent ce genre de fleur au Paradis, il n'en avait jamais vu une aussi rayonnante. Dans ce monde de noirceur, elle ne semblait pas à ça place. Elle était trop parfaite pour appartenir à cette environement... Tant de lumière eut pour effet de lui réchauffer le coeur en plus d'emmener une certaine nostalgie face au passé.

Gabriel prit doucement la rose et releva la tête pour mieux voir Michael. L'ange lui fit un sourire chaleureux puis déposa la rose près de lui avec son chapeau. Il se leva ensuite d'un bond et enlaça vivement le démon. Ayant pris cependant un peu trop d'élan, il fit tomber Michael sur le dos.

L'ange rit en constatant qu'il l'avait fait tomber. Dans sa bonne humeur il n'en avait pas pris conscience. Il relâcha doucement son étreinte en même temps de lui dire:

« Merci, j'apprécie beaucoup... C'est magnifique. »

Gabriel se laissa tomber à côté de Michael avant de s'asseoir. Il attrapa du revers de la main son chapeau qu'il posa gracieusement sur sa tête. Sa gêne semblait avoir disparu lorsque Michael lui avait donner la rose. Il se sentait plus confiant, plus à l'aise. Il tendit la main au démon pour l'aider à se relever, ce qu'il fit sans aucun effort grâce à sa force d'ange. Au lieu de simplement l'asseoir à côté de lui, Gabriel l'attira plus près afin de le câliner à nouveau. Il resta ainsi quelques secondes puis le relacha. L'ange rit légèrement une fois de plus; son rire était comparable à une douce mélodie. Le type de mélodie qui vous réchauffe le coeur lorsque vous vous sentez triste ou malheureux. Apaisant et lointain, il semblait venir d'ailleurs, d'une autre époque.

« Je suis navré, mais j'aime beaucoup câliner les gens. »

Gabriel sourit un peu plus avant d'ajouter:

« Toi plus particulièrement. »

Gabriel s'approcha de Michael, hésitant, puis déposa un léger bisou sur le front du démon.
avatar
Gabriel Collins

Messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Michael Chase le Lun 21 Mai - 11:15

Les yeux de Gabriel se posèrent sur la fleur. Il la pris délicatement et la déposa. Puis, soudainement, Michael fut projeté sur le sol par Gabriel. L'ange l'enlaçait étroitement et commença à rire. Il le lâcha.

« Merci, j'apprécie beaucoup... C'est magnifique. »

Le démon esquissa un sourire en coin. Ses cornes s'étaient à nouveau dissimulées et ses ailes battaient presque imperceptiblement dans son dos. Gabriel l'attira à lui et le câlina une deuxième fois. Lorsqu'il le relâcha, son rire retentit à nouveau, si mélodieux, si agréable.

« Je suis navré, mais j'aime beaucoup câliner les gens. »

Un sourire rieur étira ses lèvres.

« Toi plus particulièrement. »

Le sourire en coin de Michael n'avait toujours pas quitté son visage. Un petit quelque chose de mystérieux s'y était cependant ajouté, et, juste comme il allait répliquer qu'en publique, il n'était pas très démonstratif, Gabriel s'approcha. Puis il déposa un léger bisou sur son front. Un frisson, tout petit, parcouru son échine. L'espace de quelques secondes, il ferma les yeux. Gabriel était proche, si proche. Tellement près qu'il sentait son souffle sur sa peau. Il y avait quelque chose de spécial dans ce moment. L'ange rieur qui avait déposé ce bisou léger et joyeux sur son front était si près... Leurs personnalités si différentes semblaient se côtoyer sans se confondre. La sauvagerie naturelle du démon et la joie de vivre de l'ange oscillaient, se frôlaient, mais sans se mêler. Michael leva les yeux. Il plongea son regard noir, profond et intense dans le regard pétillant de Gabriel. Tant d'émotions se bousculaient dans ses yeux, sombres fenêtres de son âme tout aussi noire. On y voyait douleur, souffrance, tristesse et frustration, enchaînés, refoulés, et quelque chose d'intense. De positif, de bien, mais teinté de cette violence qui était celle de l'ange déchu. Cette violence qui était si déchaînée dans ses yeux était pourtant retenue dans ses gestes.

Michael s'avança encore un peu, le souffle soudainement court. Sa main se porta au visage de l'ange. Ses doigts glissèrent sur sa peau. Il releva le menton. Il ferma les yeux et s'approcha encore.

Avec douceur, il déposa ses lèvres sur celles de Gabriel. Retenant toutes ces noires émotions, il l'embrassa légèrement. Mais il ne fit qu'effleurer ses lèvres d'un baiser, un simple aperçu. Il rouvrit les yeux quelques instants, retenant son souffle. Il observa chaque détail du visage de l'ange. Puis il ferma à nouveau les yeux, et pressa ses lèvres avec plus de force. Il libéra un centième de ce qui était emprisonné en lui depuis la chute. Des images lui vinrent en tête. C'était un tourbillon de couleurs mêlant Lumière et Ténèbres, bonheur et souffrance. Il n'avait jamais rien connu de tel.

Puis il s'écarta. Pas brsuquement, non. Il s'écarta doucement. Il ouvrit lentement les yeux. Sa respiration était haletante. Ses yeux se plongèrent à nouveau dans ceux de Gabriel, puis se détournèrent. Encore une fois, il observait les traits fins de son visage. Les mèches de ses cheveux qui tombaient doucement sur son front. Il se rendit compte que sa main était toujours sur la joue de l'ange. Il la laissa doucement glisser puis la retira.

Le démon inclina légèrement la tête. Un sourire nouveau étira ses lèvres. Apaisant, rassurant peut-être... c'était plutôt difficile à définir. Il se sentait... tout chamboulé. Les émotions qui s'étaient bousculées en lui... Il avait fait de son mieux pour tout retenir, pour éviter de laisser déferler cette colère emprisonnée depuis si longtemps et pour éviter de blesser l'ange d'une quelconque manière.

« Gabriel... je... »

Il ne termina pas sa phrase. Ou plutôt, si, mais dans sa tête. Je t'aime. Voilà, c'était ça. C'était ce qui le troublait tant, il avait trouvé les mots, il l'avait accepté. Bien que sa gorge se serra et que les mots moururent sur ses lèvres, son aura l'exprimait, et l'énergie qu'il dégageait aussi... Il espérait ne pas avoir besoin de le dire... car un ange déchu n'exprime jamais aisément ses sentiments...
avatar
Michael Chase

Messages : 13
Date d'inscription : 05/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Gabriel Collins le Lun 21 Mai - 12:29

Gabriel sentait le souffle court du démon dans son coup. Il n'avait pas remarquer à quel point ils étaient proche avant cette instant. Son coeur battait tellement fort, tellement vite. Pourquoi un démon réussissait-il aussi facilement à le boulverser alors qu'aucun ange n'avait accompli un tel exploit au fil des siècle? Lui qui avait pourtant toujours préféré la lumière plutôt que le sombre monde ténèbre, lui qui avait toujours choisi le Paradis à Lucifer... Peut-être avait-il fait le mauvais choix à cette instant, peut-être qu'il...

La réflexion de l'ange fut brusquement interompu lorsque son regard croisa celui de Michael. Il était si intense que Gabriel s'y perdit aussi tôt. L'âme du démon semblait prendre vit dans son regard. Tout cela était troublant et agréable à la fois. L'ange n'arriva plus à faire un geste lorsqu'il sentit la main de Michael lui frôler le visage. Parcouru d'un léger frisson, il ferma les yeux puis sentit une douce pression sur ses lèvres qui ne dura qu'une fraction de seconde. Gabriel regarda l'ange déchu puis referma les yeux en le sentant se rapprocher. Un tourbillon d'émotion apparut lorsqu'il sentit Michael l'embrasser, avec plus de force cette fois. L'ange ne voulait plus quitté les lèvres du démon, si douce et si fine soient-elles. Il le sentit s'écarter doucement une fois de plus. Il observa son visage au trait doux et paisible, qui lui avait pourtant paru plus dur, plus sévère à son arriver. Gabriel voyait une vie de souffrance et de tristesse dans les yeux du de Michael qui lui brisa le coeur. Il aurait été près à lui donner le ciel pour le rendre heureux.

« Gabriel... je... »

Michael ne termina pas sa phrase, mais l'ange savait ce qu'il voulait dire. Gabriel s'approcha et lui chuchota à l'oreille:

« Je sais, moi aussi »

Gabriel pris la main du démon et le força à se rapprocher de lui. Il soupira légèrement avant de poser un tendre bisou sur ses lèvres. Une sensation indescriptible l'envahi un fois de plus. Il resta ainsi quelques secondes avant d'enlacer Michael. Il l'aimait, plus qu'il ne pourrait l'imaginer... Il sentait le coeur du démon battre, tout comme le sien. L'ange ne pouvait pas se souvenir d'un moment où il avait été plus heureux. Rien depuis la Chute ne lui avait sembler important. Tout lui avait paru si barbant... Maintenant il avait trouver ce qu'il cherchait depuis si longtemps sur terre. Il avait trouvé son âme perdu.

L'ange ressera son étreinte. Il ne voulait plus quitter Michael, plus jamais. Il n'avait plus envie de retourner au Paradis, puisque maintenant il se trouvait ici

« Amo te » répéta-t-il sur un ton tendre et chaleureux.

Même s'il savait que Michael ne comprenais pas très bien le latin, cette phrase, ou plutôt ces deux mots, étaient facile à comprendre. À eux seules, ils étaient capable d'exprimer toutes les émotions et les pensées qui traversait l'esprit de l'ange: Je t'aime
avatar
Gabriel Collins

Messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the darkness finds its light because the light falls in darkness [Gabriel & Michael]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum